Think • Stimulate • Bridge

Search form

Newsletters

Add to Calendar 22/01/2015 17:30 22/01/2015 20:00 Africa/Casablanca Think Tanks and Public Policies OCP Policy Center a abrité le 22 Janvier 2015, en partenariat avec l’institut Lauder de l’université de Pennsylvanie une table ronde traitant du sujet « Think Tanks et politiques publiques ». Cette manifestation a été organisée à l’occasion de la publication des résultats du classement global des Think Tanks au titre de 2014 dans le cadre du Programme Think Tanks et Société Civil... OCP Policy Center, Rabat OCP Policy Center contact@ocppc.ma false DD/MM/YYYY
Thursday, January 22, 2015 - 17:30 to 20:00

Think Tanks and Public Policies

OCP Policy Center a abrité le 22 Janvier 2015, en partenariat avec l’institut Lauder de l’université de Pennsylvanie une table ronde traitant du sujet « Think Tanks et politiques publiques ». Cette manifestation a été organisée à l’occasion de la publication des résultats du classement global des Think Tanks au titre de 2014 dans le cadre du Programme Think Tanks et Société Civile (TTCSP).

Des universitaires, des chercheurs et des décideurs se sont réunis pour débattre du rôle que jouent, ou devraient jouer, les instances de réflexion marocaines dans la formulation des politiques publiques nationales. Cela intervient dans un contexte de ‘désordre’ mondial où le dialogue devient une nécessité pour la formulation de politiques basées sur une meilleure compréhension des enjeux.

Les intervenants ont notamment souligné l’importance d’une collaboration entre ‘savoir’ et ‘pouvoir’ en évitant l’isolement du premier et en assurant l’ouverture du dernier. La coopération des deux passe par l’établissement d’un écosystème permettant l’intégration des instances du savoir dans l’exécutif tout en garantissant une continuité des politiques publiques.

Les membres du panel ont également exploré la bonne gouvernance des Think tanks qui repose sur le choix de thématiques, les formats des études, une production analytique ciblée et la qualité des chercheurs associés à ces institutions.

Les discussions ont aussi fait ressortir que les Think Tanks doivent contribuer à l’accumulation de la connaissance à travers une production analytique régulière en respectant l’autonomie et l’indépendance des idées, condition de leur crédibilité qui peut se traduire in fine par une influence accrue sur les politiques publiques. Les Think Tanks, dans la multitude des scenarii qui résulte de leurs analyses, offrent aussi aux décideurs une optionalité qui reste un avantage non négligeable dans la formulation des stratégies publiques.

Les participants ont également discuté du cas des Etats Unis d’Amérique où les Think Tanks contribuent de manière importante au processus de prise de décision à travers un système de portes tournantes (revolving door) où les personnes en charge des politiques publiques se rechargent d’idées entre deux mandats. Un rôle similaire au Maroc aurait le potentiel de contribuer favorablement à compenser la dictature du quotidien dont la prise de décision est victime.

Le TTCSP publie annuellement le classement des Think Tanks les plus influents sur l’échiquier international. Dans sa version 2014, publié le même jour, le rapport a recensé 33 Think Tanks au Maroc contre seulement 11 en 2012. Toutefois, en comparant ce nombre à celui de ses voisins de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le Maroc se retrouve à la 7ème place derrière l’Egypte, la Palestine, la Tunisie… en devançant la Turquie, l’Algérie, le Liban, le Qatar parmi bien d’autres. Néanmoins, sur les 33 Institutions marocains recensés, 5 seulement apparaissent dans le rapport. Par ailleurs, la distribution des Think Tanks mondiaux est également non-uniforme avec une forte concentration, 30%, en Amérique du Nord tandis que le continent africain en compte 15%.

Après une année d’activités, OCP Policy Center, dont l’activité traite principalement des sujets d’ordre économiques et de relations internationales, est parmi les trois Think Tanks marocains les plus cités dans le rapport. Selon la même étude, OCP Policy Center est l’un des meilleurs Think Tanks récemment créés à l’échelle internationale : cette distinction lui a valu la nomination dans la rubrique « Best New Think Tank ». Le rapport reconnait également la qualité des activités d’OCP Policy Center et recommande de les suivre, et ce en le nominant dans les catégories « Think Tank to Watch » et « Best Think Tank Conference ». Il est à noter aussi qu’il s’agit de la première apparition d’OCP Policy Center dans ce rapport depuis sa création.

Le rapport 2014 de l’index « Global Go To Think Index » est disponible ci-après.

 

 

Programme

17:30 - 17:40

Ouverture

17:40 - 18:45

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Think Tanks, recherche académique et politiques économiques : quelles interactions ?

Président

Karim EL AYNAOUI, Directeur Général, OCP Policy Center

Intervenants

Mohamed CHAFIKI, Directeur des études et des prévisions financières, Ministère de l’Economie et des Finances

Zouhair CHORFI, Directeur Général, Administration des douanes et impôts indirects, Ministère de l’Economie et des Finances

Tawfik MOULINE, Directeur Général, Institut Royal des Etudes Stratégiques

Fathallah OUALALOU, Maire de Rabat, ex-Ministre de l’Economie et des Finances

18:45 - 19:45

 

 

 

 

 

 

 

 

Think Tanks, recherche académique et questions stratégiques internationales : quelles interactions ?

Président

Aziz MEKOUAR, Consultant, Ancien Ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis

Intervenants

Rachid EL HOUDAIGUI, Professeur de Relations internationales ; Directeur de la revue Paix et Sécurité Internationales ; Senior Fellow OCP Policy Center

Brahim FASSI FIHRI, Président, Institut Amadeus

Abdellah SAAF, Professeur ; Directeur du Centre d’études et de recherches sociales

19:45 - 20:00

Résultats du classement 2014 des think tanks de la TTSCP

 

About TTCSP:

Established in 1989, The Think Tanks and Civil Societies Program at the Lauder Institute of the University of Pennsylvania conducts research on the role policy institutes play in government and civil societies around the world. The Global Go To Think Tank Index is a part of a larger effort to increase the profile, performance and impact of think tanks and to create a transnational and trans-disciplinary network of centers of public policy excellence.
More about TTCSP on this link.

Keep me informed
About the Speakers :
  • Mohamed CHAFIKI

    Directeur des études et des prévisions financières, Ministère de l’économie et des finances

    Mohamed Chafiki est Directeur des études et des prévisions financières au Ministère de l’économie et des finances. Il fut chef de Cabinet de Fathallah Oualalou, ministre de l’Economie, des Finances, de la privatisation et du Tourisme entre 1998 et 2004.

    Depuis 1977, M. Chafiki est Professeur d’économie à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Mohammed V à Rabat, ainsi que dans d’autres établissements d’enseignement supérieur. De la comptabilité nationale, au renouvellement des théories de développement, en passant par l’histoire économique et sociale, il enseigne différentes matières.

    Mohamed Chafiki est également membre fondateur du Centre pour l’intégration en Méditerranée lancé par la Banque Mondiale, conjointement avec la Banque européenne d’investissement, les gouvernements égyptien, français, jordanien, libanais, marocain, tunisien et la Ville de Marseille.

  • Zouhair CHORFI

    Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects

    Zouhair Chorfi est lauréat de l’Université de Grenoble où il a obtenu un Doctorat en Sciences Economiques en 1985. Après avoir passé deux années à l’Inspection Générale des Finances, il a accompli l’essentiel de sa carrière au sein de la Direction du Trésor et des Finances Extérieures (DTFE) où il a occupé différents postes de responsabilité en liaison avec la politique monétaire, les problématiques macroéconomiques, la gestion de la dette et la mobilisation des financements extérieurs.

    Durant les années 90, il a joué un rôle essentiel dans la réforme du secteur financier marocain : loi bancaire, statut de Bank Al-Maghrib, marché des capitaux parmi bien d’autres.

    M. Chorfi a été Directeur du Trésor et des Finances Extérieures entre septembre 2003 et mai 2010. Depuis cette date, il est Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII).

    Il a exercé de nombreuses responsabilités notamment en tant qu’administrateur de plusieurs institutions telles que Bank Al-Maghrib, la Banque Centrale Populaire (BCP), le Crédit Agricole, le Fond d’Equipement Communal, la Caisse Centrale de Garantie (CCG), le Conseil Déontologique des Valeurs mobilières (CDVM), la Banque Arabe pour le Développement de l’Afrique (BADEA) et la Société Maroco-Emiratie SOMED. Il a été également associé à la négociation de nombreux accords (statut avancé avec l’UE, Accord de libre-échange avec les Etats-Unis, …).

    M. Chorfi a été élu en juin 2014, Président du conseil de l’Organisation Mondiale des Douanes.

  • Karim EL AYNAOUI

    Directeur Général, OCP Policy Center. See more

  • Rachid EL HOUDAIGUI

    Professeur, Directeur de la revue Paix et Sécurité Internationales
    Senior Fellow, OCP Policy Center. See more

  • Brahim FASSI FIHRI

    Président, Institut Amadeus

    Diplômé en sciences politiques à l’Université de Montréal, Brahim Fassi Fihri a effectué de nombreux travaux de recherche dans le domaine des relations internationales.

    Il approfondit sa connaissance des enjeux euro-méditerranéens en intégrant en 2007 la Direction Générale des Relations Extérieures de la Commission Européenne. Il est nommé durant cette période responsable du comité d'organisation de la 11eme conférence ministérielle Euromed de la Transition économique. Il fonde en 2008 l’Institut Amadeus, l'un des premiers think tanks au Maroc. A la tête de cette structure, Brahim coordonne l’ensemble des activités de l’Institut et apporte son expertise des enjeux politiques et géostratégiques contemporains.

    Il est l’initiateur et le créateur des MEDays, un forum international organisé chaque année à Tanger et depuis 2013 de la Global Growth Conférence, conférence organisée autour des enjeux économiques de croissance.

  • Aziz MEKOUAR

    Consultant et Ancien Ambassadeur du Royaume du Maroc aux Etats-Unis

    Aziz Mekouar fut l’Ambassadeur du Royaume du Maroc aux Etats d’Unis de juin 2002 à septembre 2011. Aujourd’hui, il est consultant auprès des principales entreprises et multinationales marocaines.

    Durant son mandat d’Ambassadeur à Washington D.C., M. Mekouar supervisait les négociations et la signature du traité de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis et avait dirigeait le Compte du Millénaire entre les deux pays.

    Précédemment, M. Mekouar a servi en tant qu’Ambassadeur en Italie, Malte et Albanie et Représentant permanent à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Au sein de cette dernière, il fut élu Président indépendant du Conseil de novembre 2001 à novembre 2005.

    Il est diplômé de HEC Paris après un baccalauréat français du lycée Charles Lepierre à Lisbonne. 

  • Tawfik MOULINE

    Directeur Général, Institut Royal des Etudes Stratégiques

    Né en 1952, Tawfik Mouline est diplômé de l’Ecole Polytechnique de Paris (X, 1974) et de l’Ecole des Mines de Paris (1976). Il débute en 1976 sa carrière d’ingénieur à l’Office Chérifien des Phosphates puis à la Société Nationale de Sidérurgie, avant de rejoindre en 1979 le Département du Premier Ministre en tant que Chargé de Mission.

    En Août 1982, il intègre le Groupe ONA d’abord à la tête de la Direction des Etudes et du Développement (1982-89). Par la suite, il assure successivement, de 1989 à 1991, la Direction Générale du Secteur Financier du Groupe (en charge notamment de la Société de Banque et de Crédit et de  la Compagnie Africaine d’Assurance), puis de 1991 à 1995, la Direction Générale de la Financière Diwan (Holding financier du Groupe ONA) parallèlement à celles de la Compagnie Marocaine ONAPAR (filiale commune des Groupes ONA et PARIBAS) et du Pôle Télécommunications et Systèmes d’Information du Groupe.

    En Juillet 1995, il rejoint le Ministère de l’Economie et des Finances avec pour mission de mettre sur pied la nouvelle Direction des Etudes et des Prévisions Financières.

    Tawfik Mouline est également très actif dans le domaine associatif et de la recherche. Président de l’Association Marocaine de Prospective depuis juillet 1999, il est également membre du Conseil de l’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique, du Comité Scientifique de l’Association Ribat Al Fath, de l’Association Marocaine des Polytechniciens, et Co-auteur du Panorama Economique du Maroc (de 1969 à 1997).

    Depuis le 1er Juillet 2003, il a été nommé par S.M le Roi, Chargé de Mission au Cabinet Royal.

  • Fathallah OUALALOU

    Maire de Rabat

    Fathallah Oualalou obtient une licence en sciences économiques à la faculté de Droit de ‎Rabat en 1964 et un DESS en économie en 1966 à Paris.‎

    Outre son activité en tant qu'assistant au centre universitaire de ‎recherche scientifique, il sera président de l'UNEM et responsable de la ‎Confédération des Etudiants du Maghreb.‎

    En 1968, il soutiendra une thèse de Doctorat en économie à Paris, avant ‎de faire partie du corps enseignant de la faculté de Droit de Rabat, de ‎Casablanca et de l'ENA.‎

    De 1968 à 1997, il publiera de nombreux travaux (ouvrages, articles, ‎etc...) dans les domaines de la théorie économique, de l'économie ‎financière, de l'économie des pays du Maghreb et du monde arabe et des ‎relations Europe-monde arabe.‎ En 1972, il participera au sein du "groupe de Rabat", au lancement de ‎l'USFP, dont il devient un des membres influents. De 1968 à 1977, il sera ‎également membre du bureau national du Syndicat national de l'enseignement ‎supérieur (SNE-SUP). En 1972, avec l'économiste feu Abdelaziz Belal, il ‎crée l'Association des économistes marocains, dont il est président depuis ‎‎1982.‎

    Parallèlement, il sera élu à plusieurs reprises président de l'Union des ‎économistes arabes. Il est élu plusieurs fois au Conseil municipal à Rabat ‎et député à la Chambre des représentants.‎ Le 14 mars 1998, feu SM Hassan II le nomme ministre de l'Economie et des ‎finances.

    M. Oualalou est actuellement Maire de Rabat.

  • Abdallah SAAF

    Professeur, Université Mohammed-V Rabat

    Directeur, Centre d’études et de recherches sociales

    Abdallah Saaf est Professeur de science politique à l’université de Mohamed V à Rabat, Directeur du Centre des Etudes et Recherches en Sciences Sociales, Président fondateur de l’Association marocaine de science politique, Directeur de la revue Abhath (Revue marocaine de science sociales).

    Membre de la Commission de révision de la constitution marocaine de juillet 2011, membre du comité scientifique du Forum Mondial des Droits de l’homme, il fut notamment Ministre de l’Education Nationale au cours au cours de la période du gouvernement de l’Alternance (1998-2004).

    Le Professeur Saaf dirige la publication régulière d'un Rapport stratégique du Maroc depuis 1995.