Think • Stimulate • Bridge

Add to Calendar 16/11/2017 16:00 17/11/2017 17:00 Africa/Casablanca La Méditerranée occidentale et le Sahel : Sécurité humaine et développement socio-économique /Rabat/. Le Dialogue 5+5 se confirme de plus en plus comme une plateforme de discussion ayant abouti à des résultats fructueux dans la coopération et l’entente entre les Etats des deux rives de la Méditerranée Occidentale. La réussite de cette plateforme avait en 2012 encouragé les chefs d’Etats du Dialogue 5+5, lors de leur deuxième sommet à Malte, à insérer dans la déclaration... Rabat OCP Policy Center contact@ocppc.ma false DD/MM/YYYY
Thursday, November 16, 2017 - 16:00 to Friday, November 17, 2017 - 17:00

La Méditerranée occidentale et le Sahel : Sécurité humaine et développement socio-économique

Rabat.

Le Dialogue 5+5 se confirme de plus en plus comme une plateforme de discussion ayant abouti à des résultats fructueux dans la coopération et l’entente entre les Etats des deux rives de la Méditerranée Occidentale. La réussite de cette plateforme avait en 2012 encouragé les chefs d’Etats du Dialogue 5+5, lors de leur deuxième sommet à Malte, à insérer dans la déclaration de Malte un appel à la création d’un réseau de think-tanks qui ait pour but d’encourager la recherche sur l’intégration régionale et la coopération entre les pays du Dialogue 5+5.

Ce réseau a été effectivement mis en place dès mai 2016 et a organisé avec succès son premier workshop à Tunis en décembre 2016. Réuni à Barcelone le 24 Janvier 2017, le comité scientifique du réseau MedThink 5+5 a approuvé le programme de travail de l’année 2017. En plus de la conférence annuelle, il propose la tenue de deux conférences thématiques distinctes organisées par le secrétariat du réseau en collaboration avec deux de ses institutions membres. 

En tant qu’institution membre du réseau, l’OCP Policy Center a été désigné pour accueillir la conférence thématique abordant la contribution du Dialogue 5+5 dans le renforcement de la sécurité sous régionale dans les aspects suivants :

• Les stratégies de stabilisation de la région ;
• La stabilisation de la Libye ;
• L’intégration du G5 Sahel dans la dynamique du Forum de la Méditerranée

C’est dans ce sens que le réseau MedThink 5+5, à travers son secrétariat à l’IEMed et en étroite collaboration avec l’OCP Policy Center, organisent les 16 et 17 novembre 2017 à Rabat une conférence thématique intitulée « La Méditerranée Occidentale et le Sahel ; Sécurité et développement socio-économique ». L’idée principale de la conférence s’adosse à l’interdépendance en termes de développement socio-économique et de sécurité entre les deux rives de la Méditerranée. 

Cependant la rive sud de la Méditerranée Occidentale et le Sahel s’avèrent constituer deux ensembles où les questions de sécurité et de développement interférent inévitablement; d’où l’idée de mettre en lien des questions du Sahel dans les travaux du MedThink 5+5. En effet, il se révèle très difficile d’évoquer la question de la stabilisation de la région aussi bien dans son volet socio-économique que dans son volet sécuritaire en faisant l’économie de la situation au Sahel. Cela car il est évident qu’il existe une relation entre cette situation et les remous que connaît la région de la Méditerranée et de la Méditerranée Occidentale en particulier. En effet, cette relation s’est avérée vérifiée de manière grandissante lors de la dernière décennie. Pour cela, les mécanismes de coopération dans la région et les synergies à trouver s’annoncent d’autant plus nécessaires car stratégiques pour garantir une stabilité qui permette un développement socio-économique en Méditerranée Occidentale et dans son voisinage sud. 

La conférence verra l’intervention de plusieurs chercheurs et experts issus aussi bien des deux rives de la Méditerranée Occidentale que du Sahel qui tenteront d’analyser le sujet à travers trois sous-thèmes :

• Sécurité et criminalité transnationale en Méditerranée Occidentale et au Sahel

• Développement socio-économique dans la région de la Méditerranée Occidental et le Sahel

• Interdépendance entre Nord et sud de la Méditerranée Occidentale et le voisinage sud
Immédiat.
 

Agenda

 

Jeudi, 16 Novembre 2017

16:00 – 16:30

Accréditations

16:30 – 17:00

Séance d’ouverture:

- Karim El Aynaoui, Directeur Général, OCP Policy Center, Maroc
- Josep Ferré, Directeur gérant, Directeur général en fonction, Institut Européen de la Méditerranée (IEMed), Espagne 

17:00 – 18:00

Panel d’ouverture : Les politiques de sécurité humaines en Méditerranée Occidentale et au Sahel 

Président : Abdelhak Bassou, Chercheur principal, OCP Policy Center, Maroc

- Redouane Adghoughi, Directeur des Affaires européennes, Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Maroc
- Antonio Torres-Dulce, Ambassadeur en mission spéciale pour le Sahel, Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, Espagne
- Marisa Farrugia, Ambassadrice, Envoyée spéciale auprès du Secrétariat de l’UpM, Union pour la Méditerranée (UpM)

18:00 – 19:00

Policy Panel : La situation géopolitique en Méditerranée Occidentale 

Ce panel dressera de manière générique la situation géopolitique et géoéconomique dans la région de la Méditerranée Occidentale ainsi qu’au Sahel au vu des conjonctures internationale, régionale, politique et économique actuelles.

Président : Jawad Kerdoudi, président de l’Institut Marocain des Relations Internationales (IMRI), Maroc

- Dahan Ahmed Mahmoud, Directeur, Institut Mauritanien des Études Stratégiques (IMES) ; Ancien Ministre de l’information et des Affaires étrangères, Mauritanie
- Jean-François Daguzan, Directeur adjoint, Fondation pour la Recherche Stratégique, France
- Haizam Amirah Fernández, Chercheur principal Méditerranée et Monde Arabe, Real Instituto Elcano, Espagne
- Liess Boukra, Directeur Général, Institut National d’Etudes de Stratégie Globale (INESG), Algérie

Vendredi, 17 Novembre 2017

09:00 – 10:30

Première session : Sécurité et criminalité transnationales en méditerranée occidentale et au Sahel  

La Méditerranée Occidentale et le Sahel sont traversés par des phénomènes qui tout en perturbant le développement dans le sud de la Méditerranée et au Sahel menacent la rive nord dans sa sécurité. Les Etats de la région doivent coopérer pour repousser ces menaces et prendre des mesures afin que ce phénomène ne puisse pas se joindre et constituer une menace plus grande.

Président : Antonio Torres-Dulce, Ambassadeur en mission spéciale pour le Sahel, Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, Espagne

- Mohamed Loulichki, Chercheur principal, OCP Policy Center, Maroc
- Abdelhak Bassou, Chercheur principal, OCP Policy Center, Maroc
- Mohamed Salem Boukhreiss, Coordinateur, Projet de Prévention des conflits et du dialogue interculturel, Mauritanie
- Nicolas Desgrais, Doctorant en Relations Internationales, Université du Kent, France

10:30 – 11:00

Pause-café

11:00 – 12:30

Deuxième panel : Développement socio-économique dans la région de la Méditerranée occidentale et le Sahel  

Les efforts consentis pour assurer la sécurité dans la région ne peuvent avoir une raison d’être s’ils ne servent pas au développement économique qui est d’ailleurs le garant de la stabilité et de la prospérité. Ce panel examinera les leviers du développement socio-économique dans la région et les moyens d’en assurer la pérennité. 

Président : Jean-Marie Heydt, Président Exécutif, North South Centre of the Council of Europe, Portugal

- Larabi Jaïdi, Chercheur, OCP Policy Center ; Professeur, Université Mohammed V, Maroc
- Ahmed Rhazaoui, Professeur invité, Ecole des Sciences humaines et sociales, Al Akhawayn University, Ifrane,  Maroc
- Abdelhaak Saaf, Secrétaire Général, Centre d’Etudes et de recherches en sciences sociales (CERSS), Maroc
- Mongi Boughzala, Professeur, Université de Tunis El-Manar, Tunisie

14:00 – 15:30

Troisième panel : Interdépendance entre Nord et Sud de la Méditerranée occidentale et le voisinage du Sud  

L’espace du Dialogue 5+5 se trouve à plusieurs titres et principalement pour des questions de sécurité (migration et terrorisme) en interférence et interdépendance avec la région du G5 Sahel. Cette interdépendance impliquerait à certains niveaux une compréhension plus poussée entre les deux espaces afin de créer les synergies nécessaires à une meilleure coopération.

Président : Rachid El Houdaigui, Chercheur principal, OCP Policy Center, Maroc

- Allal Ouazzani Touhami, Direction de l’UE et des processus Méditerranéens, Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Maroc
- Roger Albinyana, Directeur, Département de Politiques Euro-Méditerranéennes, Institut Européen de la Méditerranée (IEMed), Espagne
- Ana Santos Pinto, Chercheuse, Institut Portugais de Relations Internationales (IPRI) ; Chercheuse associée, Institut de Défense Nationale, Portugal

15:30 – 16:00

Pause-café

16:00 – 17:00

Observations finales et clôture 

 

A propos du réseau Med Think 5+5 

Le Dialogue 5+5 se confirme de plus en plus comme une plateforme de discussion ayant abouti à des résultats fructueux dans la coopération et l’entente entre les deux rives de la Méditerranée occidentale. La réussite de cette plateforme a encouragé les chefs d’Etats du Dialogue 5+5, lors de leur deuxième sommet à Malte en 2012, à insérer dans leur déclaration dite « déclaration de Malte » un appel à la création d’un réseau de think-tanks appelé Med Think 5+5. 

Ce réseau a été effectivement mis en place dès le mois de mai 2016 et a organisé avec succès son premier Workshop à Tunis en décembre 2016.

Réuni à Barcelone le 24 Janvier 2017, le comité scientifique du réseau Med Think 5+5 a approuvé le programme de travail de l’année 2017 qui proposait la tenue, en plus de la conférence annuelle, de deux conférences thématiques qui devront être organisées en collaboration entre le réseau et deux de ses institutions membres. 

L’OCP Policy Center, membre du réseau, a été désigné pour conduire les travaux du thème relatif à la contribution du dialogue 5+5 au renforcement de la sécurité sous régionale y compris des aspects tels que :

- Les stratégies de lutte contre le terrorisme ;
- La stabilisation de la Libye ;
- L’intégration du G5 Sahel dans la dynamique du Forum de la Méditerranée et ; 
- La prévention de la radicalisation des jeunes.
 

Keep me informed